TROUVEZ-NOUS

Théâtre Benno Besson
Rue du Casino 9 

Case postale 1331
CH-1401 Yverdon-les-Bains

Admin.: 024 423 65 80

Billetterie: 024 423 65 84

INFORMEZ-VOUS

SUIVEZ-NOUS

© Théatre Benno Besson 2019 - tous droits réservés.

LE THÉÂTRE

LE THÉÂTRE BENNO BESSON

 

Construit en 1898 sous le nom de Casino d’Yverdon-les-Bains et rebaptisé un siècle plus tard en hommage au grand homme de théâtre originaire du Nord vaudois, le TBB est une salle de spectacle d'envergure de la région et un théâtre de référence dans le canton.

Ce beau bâtiment néo-baroque a été plusieurs fois rénové avant de devenir, pour le centenaire de sa fondation, une salle de spectacle confortable de 460 places, nantie d’une âme qui ravit artistes et spectateurs. Dès 2020, le foyer du premier étage sera réaménagé en deuxième salle de spectacle destinée aux petites formes, et pouvant accueillir une soixantaine de spectateurs. A 150 mètres de la gare, donnant sur une grande place piétonne et logeant une conviviale pizzeria avec terrasse au rez-de-chaussée, La Grange da Antonio, le TBB est un rendez-vous prisé des spectateurs de la région.

 

Un théâtre d’accueil et de création

Après avoir abrité bals et soirées de sociétés locales, les saisons ce de théâtre municipal se sont de plus en plus structurées au long des trente dernières années sous les directions de Christiane Vincent (1981-1991), Pierre Bauer (1992-2012) et Thierry Luisier (2012-2017). Georges Grbic a repris la direction artistique du lieu et continue à proposer une programmation variée et de qualité.

« Depuis ma nomination, j’entends poursuivre le travail de mes prédécesseurs en faisant du TBB un théâtre municipal de proximité, dont la programmation éclectique et relativement dense (une cinquantaine de propositions par saison) ne laisse personne au bord de la route : théâtre, humour, musique classique, danse, cirque, spectacles jeune public… Par ailleurs, conscient du développement toujours croissant en quantité et en qualité des arts de la scène en Suisse romande, je souhaite développer son rôle d’antenne pour la création contemporaine à l’échelle romande, tout en confirmant sa position de relai incontournable pour la diffusion de spectacles internationaux de renom. »

Georges Grbic, 2018

BIOGRAPHIES

Né en 1964, Georges Grbic s’est formé comme comédien au Conservatoire de Lausanne, puis a joué sous la direction de nombreux metteurs en scène suisses, français et belges dont Hervé Loichemol, Simone Audemars, Philippe Sireuil ou Jean-Louis Hourdin. Il a été membre fondateur de la Cie de l’Organon avec laquelle il a joué depuis 1991 une trentaine de spectacles. Il a également présidé le Syndicat suisse romand du spectacle de 2004 à 2007.

Après quelques années d’interventions théâtrale dans les écoles de Ferney-Voltaire, il fonde en 2013 la Cie Champs d’action pour coproduire avec Le petit théâtre de Lausanne et la Bavette à Monthey Les Trois Petits Cochons de Noëlle Revaz. En 2016, il met en scène Perplexe de Marius von Mayenburg, puis Au But de Thomas Bernhard à Lausanne, Vevey et Genève.

En septembre 2017, il succède à Thierry Luisier pour reprendre la direction artistique du Théâtre Benno Besson, et continue en parallèle son travail de mise en scène.

Né en 1922 à Yverdon-les-Bains, Benno Besson fonde à 18 ans une troupe de théâtre amateur. En 1942, il part étudier les lettres à l’Université de Zurich. Au Schauspielhaus, il assiste à la création des œuvres de Brecht qu’il rencontre en 1947. En 1949, Brecht l’engage au Berliner Ensemble, qui vient d’être créé, comme comédien et assistant metteur en scène. Là, Benno Besson est très impressionné par la formidable ouverture de Brecht et par la relecture qu’il fait des grands auteurs. C’est ainsi qu’il peut dire: « Pour mon compte, c’est du vivant de Brecht que je lui ai volé ce que je lui ai volé. » En 1958, deux ans après la mort de Brecht, il rejoint Wolfgang Langhoff au Deutsche Theater. Entre 1974 et 1978, il revient à la langue française et met en scène trois spectacles au Festival d’Avignon et, en 1982, il est appelé à diriger La Comédie de Genève, où il monte L’Oiseau Vert qui rencontre un succès retentissant. Pour lui, « le théâtre n’a pas de sens si ce n’est un plaisir, un plaisir à la vie. »

A voir

Benno Besson, metteur en scène, Plans-Fixes, 2002

Images libres de droit

moyennant la mention du copyright intégral