Image-empty-state.png

THÉÂTRE (CH)

Image-empty-state.png

MISS NONE

Le projet léger (un projet Bühler-Krüttli-Nidegger-Thébert)
CIE SUPERPROD

Marcel Proust écrivait qu’une personne est « une ombre où nous ne pouvons jamais pénétrer ».
Le théâtre serait-il le seul lieu capable de circonscrire l’identité d’une personne ? Le seul miroir où chacune et chacun peut se projeter dans toute la complexité de son être ? Le spectacle Miss None vous entraîne dans un lumineux voyage intérieur, autant littéraire que ludique, avec une distribution féminine de haut vol.

Après une première phase de travail autour du roman de Nathalie Léger sur la vie de l’actrice et cinéaste Barbara Loden (Supplément à la vie de Barbara Loden), présentée au théâtre du Grütli à Genève en 2020, la metteuse en scène genevoise Manon Krüttli et la comédienne Céline Nydegger approfondissent leur quête autour de cette figure du cinéma américain en invitant l’auteur français Guillaume Poix (lauréat du Prix Welper – Fondation de la poste avec son premier roman Les Fils conducteurs) à écrire une pièce pour combler l’écart entre leur propre recherche scénique et le sujet du livre.

Qui est donc Miss None ? Une piste nous est donnée par Nathalie Léger, citant une réplique de Maggie, le personnage d’une pièce d’Arthur Miller créée par Elia Kazan, et interprétée alors par Barbara Loden : « Inscrivez-moi sous le nom de Miss None… N-o-n-e, comme none (en anglais rien) ». C’est ainsi que le voyage commence, d’une réplique de théâtre à l’autre, d’un extrait de roman à une anecdote de tournage, comme un patchwork labyrinthique d’histoires aussi bien réelles que rêvées.

Dans son texte, Guillaume Poix créera comme un pont entre la fiction théâtrale sur scène et le roman de la vie de cette actrice, pour reconstituer l’image d’une femme, et, à travers elle, le sens profond de la relation entre l’art et nos existences : affirmer que le réel est fiction, et que la fiction est ce qu’il y a de plus réel pour nous.

Un spectacle à la croisée d’un road movie sensuel et d’un thriller psychologique, à savourer sans retenue.

Mardi 30 novembre 2021

20h

Grande salle

Durée estimée 1h40

Plein tarif CHF 40.–
Tarif réduit CHF 35.–
-26 ans CHF 25.–
-16 ans CHF 15.–

Texte: Guillaume Poix
Conception: Manon Krüttli & Céline Nidegger
Mise en scène: Manon Krüttli
Jeu: Céline Nidegger, Aline
Papin, Nora Steinig & Lucie Zelger
Espace & photographie: Dorothée Thébert
Espace & lumière: Jonas Bühler
Son: Andrès Garcia
Costumes: Severine Besson
Maquillages & perruques: Katrine Zingg
Production: Superprod
Coproduction: Le Grütli - Centre de production et de diffusion des Arts vivants
En collaboration avec le Théâtre populaire romand Centre neuchâtelois des arts vivants - La Chaux-de-Fonds
Soutien: Loterie Romande, Ville de Genève, Fondation Leenaards, Fond Mécénat SIG, Canton de Genève et Fondation pour l'écriture Michalski.

*Généalogie Léger - le recto de Le Projet Léger a été joué en septembre 2020 au Grütli- Centre de production et de diffusion des Arts vivants dans le cadre de La Bâtie Festival de Genève.

Dossier de presse