DANSE / HALLUCINATION POÉTIQUE (CH)

CHARIVARI

de Jade Albasini & Mélanie Gobet
MG CIE

Mardi 4 octobre 2022

20h00

Tout public

Durée: 25 min + 35 minutes Howl

Grande Salle

Plein tarif CHF 40.–
Tarif réduit CHF 35.–
-26 ans et étudiants CHF 25.–
-16 ans CHF 15.–

Une soirée deux spectacles. Le second: Howl

Des bribes de Carnaval. Un vieux beat de rave party. Faute de boule à facettes, iels s’enflamment sur les lumières de chantiers. Des corps étrange(r)s donnent vie à un « cabinet de curiosités » délicieusement foireux. Bienvenue dans leur fête crépusculaire à la croisée de la danse, de la performance et de l’installation !

Charivari est la première collaboration de Jade Albasini et Mélanie Gobet, qui se sont rencontrées lors de leur résidence artistique respective à Berlin. Lors d’une soirée improvisée, elles questionnent la notion de « ce qui fait spectacle » et fantasment la fabrication en direct d’une performance qui déstructure les codes d’un show traditionnel pour l’imbiber d’effluves « destroy », construisant sous les yeux du public une parade glorieusement ratée ! S’inspirant de souvenirs de fêtes hétéroclites (rave, boom party, carnaval), mais aussi de leur « freak show » intérieur, elles soulignent les chevauchements délicats entre malaise et euphorie lorsqu’on entre dans la danse. Elles donnent ainsi vie à ce Charivari, une fête païenne, une excursion étrangement bloquée dans plusieurs dimensions à laquelle les deux instigatrices invitent le public au milieu des danseureuses bousculé·es par des rites d’un genre nouveau. Car, finalement, il s’agit plus d’une ode à l’être ensemble qu’un tohu-bohu, avec le souhait d’éveiller quelque chose lié à une joie sombre. Mais surtout à un sens d’appartenance qui pousse la foule à se joindre au festin ! Au Festin nu de Burroughs ? Roman réalisé, pour rappel, sous l’emprise de substances hallucinogènes, et grâce à l’aide d’un certain Allen Ginsberg… Et la boucle est bouclée, pour le plus grand bonheur des poètes insoumis !



Unscrew the looks from the doors ! Unscrew the doors themselves from their jambs !
(Dévissez les regards des portes ! Dévissez les portes elles-mêmes de leurs montants !)


Face aux désillusions et interrogations de la jeunesse actuelle, cette soirée en forme de diptyque propose de mettre en regard l’expression carnavalesque, à corps perdu, d’une création de danse contemporaine avec la parole hallucinée d’un auteur fétiche de la Beat Generation. À plus de 60 ans d’écart, les urgences sont les mêmes : si ce n’est le monde, la parole et les corps s’enflamment pour l’appel à un changement nécessaire pour les générations à venir !

Concept & chorégraphie Jade Albasini et Mélanie Gobet

Performance Jade Albasini, Yel K. Banto, Johanne Closuit, Léna Bagutti et Federica Normanno
Arrangements musicaux My Name is Fuzzy
Lumières et technique Logan Duc


Production mg cie / Maxine Devaud - oh la la - performing arts production
Coproduction Fri-Son et L’Oriental-Vevey
Soutiens Canton de Fribourg, Loterie Romande, Fondation Nestlé pour l’art 

Résidences Dansomètre, L’Atelier Romont


Création pour le festival Les Chorégraphiques#6 à L'Oriental-Vevey.

Dossier de presse