«TOUR DE POÉSIE» ET SEULE-EN-SCÈNE (CH) / THÉÂTRE

OLYMPIA & RÉBECCA BALESTRA

de et avec Rébecca Balestra

Vendredi 31 mars 2023

20h00 et 22h00

Tout public, dès 14 ans

Durée: 1h15 et 1h

Grande Salle

Plein tarif CHF 40.–
Tarif réduit CHF 35.–
-26 ans et étudiants CHF 25.–
-16 ans CHF 15.–

Une soirée, 2 spectacles

Rébecca Balestra fait son «Olympia»! Après son premier seule-en-scène remarqué au far° à Nyon, Show Set, elle poursuit son chemin en quête d’un statut illusoire de Diva, aussi sublime que pathétique, à mi-chemin entre Dalida et la Callas. Derrière le faste, elle écrit dans un de ses poèmes que ce qui rend le quotidien grandiose, c’est qu’au fond il est quelque chose que nous partageons tous, et c’est tout ce qui compte puisque ça nous rassemble. On se dit alors qu’il ne s’agit pas d’un paradoxe, mais d’un talent à nul autre pareil! On y passe du rire aux larmes en une fraction de seconde, quelle force! 

En seconde partie de soirée, à 22 heures, Rébecca Balestra est le titre de son premier stand up, qu’elle créera au Théâtre Boulimie et à l’Arsenic à la rentrée en novembre, sous le regard amical de Marina Rollmann, excusez du peu! Avec Olympia, une double soirée à ne manquer sous aucun prétexte!

Sur le modèle des grandes chansons à texte qui ont marqué sa vie, comme celles composées par Duras et Eluard, Rébecca Balestra a souhaité écrire des mots qui parleraient aux cœurs brisés. Olympia en compile onze. Accompagnée par un Steinway présent sur le plateau, et par un ensemble de violoncelles enregistré en studio, l’autrice et performeuse a l’air d’une prêtresse vêtue de strass, de fleurs et de spleen. Et pourtant elle dit – et ne chante pas – des mots du quotidien, elle est cash, elle fait l’apologie de la banalité, le dénominateur commun de toutes nos vies, avec un côté trash qui contraste avec sa tenue de vestale qu’elle n’est pas. Rébecca Balestra cherche à magnifier le quotidien, à le sublimer, à y trouver du drôle, du tragique, de la beauté dans les choses les plus prosaïques: les mites dans la farine, les perches à Rolle, les travaux sur la route suisse. Une leçon de choses... Poétiser le monde avec un vocabulaire cru.


La «reine du contraste et de la dissonance harmonieuse» recherche dans son premier seule-en-scène une vertu cathartique, tant dans son écriture que sur le plateau.
Si Olympia est un hommage aux déesses de la scène, son stand up (coproduit par l’Arsenic, haut lieu du théâtre contemporain, et le Théâtre Boulimie, temple de l’humour romand), est sobrement intitulé de son propre nom. Rien d’arrogant ou de présomptueux – on n’en est plus à une contradiction près – il faut entendre derrière ce titre l’ultime quête d’être soi, et son absolue et ironique impossibilité. Se trouver soi-même, c’est comme une nuit que l’on traverserait jusqu’au bout afin d’y voir plus clair. Puis, au matin, rester ensemble à regarder le soleil se lever en même temps que passe le camion poubelle. La poésie de la trivialité, et la trivialité de la poésie. Un paradoxe à déguster l’espace-temps d’une soirée-nuit-aube sans fin!

Textes, mise en scène et interprétation Rébecca Balestra

Olympia

Interprétation au piano Grégory Regis

Avec la participation de l’ensemble The Swiss Cellists de la HEM – Haute Ecole de Musique de Genève: Alexandre Alvarez, Gustave Bourgeois, Lisa Cailleton, Camille Coisne, Leo Coq, Angela Escauriaza, Laureline Rolland et Kivia Santos 

Composition et adaptation orchestrale Andrès Garcia 

Direction musicale Antoine Marguier

Préparation musicale Ophélie Gaillard

Assistanat à la mise en scène Joël Hefti

Création lumière Dinko Baresic

Ingénieur son Colin Roquier

Coiffure, maquillage Katrine Zingg

Costumes Ingrid Moberg


Production Comédie de Genève 

Coproduction TPR, La Chaux-de- Fonds, CDN Besançon Franche- Comté, La Bâtie - Festival de Genève, Arsenic – Centre d’art scénique contemporain

Soutiens Programme européen de coopération transfrontalière Interreg France-Suisse 2014-2020 au sein du projet MP#3, Fondation Leenards, Loterie Romande


Rébecca Balestra

Regard extérieur Marina Rollmann

Coproduction Arsenic – Centre d’art scénique contemporain et le Théâtre Boulimie – Lausanne

Les textes du spectacle Olympia sont publiés dans le recueil Minuit soleil aux éditions art&fiction publications (2021).


Création le 3 septembre 2021 à la Comédie de Genève, concert d’ouverture de la 45e édition de La Bâtie – Festival de Genève.

Dossier de presse