TROUVEZ-NOUS

Théâtre Benno Besson
Rue du Casino 9 

Case postale 1331
CH-1401 Yverdon-les-Bains

Admin.: 024 423 65 80

Billetterie: 024 423 65 84

INFORMEZ-VOUS

SUIVEZ-NOUS

© Théatre Benno Besson 2019 - tous droits réservés.

AUTOUR
DES SPECTACLES

Les Tête à têtes au foyer permettent aux metteurs en scène d’aborder un ou plusieurs aspects de leur travail, avant la représentation : un moment privilégié et intime avec le public.

Rencontre avec Cédric Dorier

Jeudi 21 novembre 2019 à 19h,

avant la représentation de Le Roi se meurt

Foyer | Entrée libre

Né à Mézières en 1976, Cédric Dorier est diplômé du Conservatoire d’Art Dramatique de Lausanne en 2001. Depuis, il a joué sous la direction de nombreux metteurs en scène suisses et internationaux parmi lesquels Philippe Sireuil, Marc Liebens, Hervé Loichemol, Kristian Fredrik, Philippe Morand, Geneviève Pasquier et Nicolas Rossier, Simone Audemars, Philippe Mentha, Richard Vachoux, François Marin, Nalini Menamkat, Frédéric Polier, Camille Giacobino et Jean Liermier… Il aborde ainsi des auteurs aussi variés que Goldoni, Laplace, Mallarmé, Molière, Musil, N’Diaye, Paquet, Piemme, Pulver, Racine, Sartre, Scimone, Shakespeare, Tchekhov, Voltaire, Walser ou Zahnd.  Dernièrement, il joue dans les films Quartier des Banques de Fulvio Bernasconi et L’Alerte de Moïra Pitteloud.

 

Parallèlement à son travail de comédien, il s’intéresse très tôt à la mise en scène. Assistant de Patrice Caurier & Moshe Leiser tant au théâtre qu’à l’opéra, il travaille également aux côtés de Philippe Mentha, Jean-Yves Ruf et Philippe Sireuil.  En 2015, il fonde la compagnie Les Célébrants à Lausanne. Après une saison 18/19 marquée de succès à l’international comme en Suisse – entre la création à Montréal d’Un si gentil garçon de Javier Gutierrez en complicité avec Denis Lavalou suivi d’une tournée romande et la recréation en Belgique de Frères ennemis de Racine qui avait enthousiasmé la critique comme le public en 2015 –, Cédric Dorier s’empare de la farce absurde et tragique du Roi se meurt de Ionesco comme d’un étendard, lui qui envisage le théâtre comme un moyen de sortir de nos noirceurs et de reconstruire le monde.

TÊTE À TÊTES

 

Rencontre avec Nathalie Sandoz

Vendredi 29 novembre 2019 à 19h,

avant la représentation de La Marquise d’O…

Foyer | Entrée libre

Comédienne et metteure en scène, formée à l’Ecole de théâtre Serge Martin à Genève, Nathalie Sandoz est également enseignante de la technique Alexander pour laquelle elle codirige le pôle de formation Centre Technique Alexander à Neuchâtel.

Son parcours la conduit à travers l’Europe ; elle joue notamment en Allemagne, en Angleterre où elle vit plusieurs années, et parle couramment le français, l’allemand, l’anglais et l’italien. Elle traduit des pièces de théâtre et joue notamment dans Breath, mis en scène par Daniel Kayser au BAC à Londres et Alt in der Stadt de Sabine Kiefer, mis en scène par Stefan Kraft de Futur 3 à Cologne.

 

Nathalie Sandoz a également un solide parcours en Suisse romande et en Suisse alémanique où elle joue dans de nombreuses productions théâtrales francophones et

germanophones. De 2007 à 2011, elle signe la mise en scène des Histoires Vraies, Stupeur et Tremblements d’après Amélie Nothomb, Conversations avec L, La liste des dernières choses, Marianne et Johan d’après Scènes de la vie conjugale d’Ingmar Bergman et L’Ecuyère. En 2011, elle crée la Cie De Facto avec laquelle elle signe quatre mises en scène : Jérémy Fisher, Trois hommes dans un bateau sans oublier le chien, Le Moche et Turbolino qui rencontrent l’enthousiasme du public en Suisse et à l’étranger.

 

TÊTE À TÊTES

 

Rencontre avec Julien Schmutz

Vendredi 6 décembre 2019 à 19h15,

avant la représentation de L’Art de la Comédie

Foyer | Entrée libre

Diplômé de L'ENTC (École Nationale de Théâtre du Canada) à Montréal en 2002, Julien Schmutz explore et réinvente de nouvelles formes dramatiques, proposant des créations artistiques plurielles mêlant différents arts, genres et créateurs. Il développe des projets ludiques et inscrit sa démarche dans une pensée ouverte, collaborative et humaniste.

Metteur en scène, acteur bilingue, musicien et sculpteur, il crée depuis ses débuts, entouré de ses fidèles collaborateurs et concepteurs au sein de la compagnie québéco-suisse Le Magnifique Théâtre qu’il fonde en 2008 avec son ami Michel Lavoie.

 

Que ce soit à travers le répertoire, l'écriture contemporaine, l'écriture de plateau ou encore l'installation, Julien Schmutz se situe entre art visuel, cinéma et théâtre, et place le plaisir du jeu de l'acteur au centre de son attention. Depuis 2019, il est membre du collectif ACH! Artistes suisses - Pôle de diffusion.

TÊTE À TÊTES

Rencontre avec Maya Bösch

Mardi 10 décembre 2019 à 19h,

avant la représentation de Pièces de guerre en Suisse

Foyer | Entrée libre

Née en 1973 à Zurich, Maya Bösch se distingue aujourd’hui sur la scène artistique par le caractère exploratoire et novateur des formes théâtrales qu’elle conçoit. Elle fonde la Compagnie sturmfrei en 2000 à Genève avec laquelle elle développe une trentaine de créations (théâtre, performance, installation, cinéma…). Avec sturmfrei, la metteure en scène développe des créations collectives et parfois gigantesques comme une écriture en continu, une réflexion critique, une résistance, ou comme un théâtre politique et laboratoire expérimental et pluridisciplinaire à la recherche des nouvelles formes.  Maya Bösch enseigne dans des Hautes Ecoles de Théâtre et de l’art dramatique, ainsi que dans des Universités en Suisse et en Europe, et participe dans des commissions et jurys pour divers projets, bourses et prix artistiques et culturels. En 2015, elle reçoit le Prix Suisse de Théâtre par l’Office fédéral de la culture suisse.

 

En parallèle de son parcours d’artiste, Maya Bösch prend la direction du GRÜ / Transthéâtre Genève de 2006 à 2012 avec la dramaturge Michèle Pralong et crée une scène expérimentale, pluridisciplinaire et novatrice à Genève. En tant que curatrice indépendante, elle programme deux festivals sur l’art de la performance intitulés Jeter son corps dans la bataille (2011 et 2014) et participe à la conception du programme artistique du BONE Festival en 2014.

TÊTE À TÊTES

 

Rencontre avec Gian Manuel Rau

Samedi 8 février 2020 à 19h,

avant la représentation de Schmürtz

Foyer | Entrée libre

Né en Suisse, Gian Manuel Rau fait ses études et ses débuts à Zürich, Paris et Berlin. En parallèle de ses études, il travaille comme photographe de théâtre et monte, dès 1996, des pièces de Beckett et de Botho Strauss, ainsi que des performances dans des galeries d’art. Depuis 2001, il a créé une cinquantaine de spectacles au Théâtre Vidy-Lausanne, à la Schaubühne de Berlin, aux théâtres de Carouge, de Bâle, de Stuttgart ou encore à la Comédie Française de Paris. Il explore aussi bien le répertoire classique que le domaine contemporain.

 

Après Mademoiselle Julie, créé en février 2015 au Théâtre de Carouge, Gian Manuel Rau a travaillé sur Lukas Bärfuss et créé en 2015, le Voyage d’Alice en Suisse au théâtre du Grütli à Genève. En parallèle et depuis plusieurs années, il travaille avec des musiciens, des danseurs et des créateurs visuels, et met en scène des créations de musique contemporaine. Il a notamment mis en scène Murmures, avec Kaori Ito, Roland Vouilloz et Yannick Barman (2015) et créé Il y pleut sans cesse au Théâtre de l’Oriental en février 2018 avec l’Ensemble Rue du Nord, une création musicale et scénique originale autour de Fernando Pessoa et du Livre de l’intranquillité. En 2013, il fonde la compagnie Camastral, soutenue par l’Association Le Roseau à Lausanne.

TÊTE À TÊTES

 
 

Rencontre avec Nalini Menamkat

Vendredi 27 mars 2020 à 19h,

avant la représentation de A Merveille

Foyer | Entrée libre

Nalini Menamkat suit des études de Lettres et de dramaturgie à l’Université de Lausanne. Parallèlement, elle se met à la mise en scène qu’elle apprend au fil des projets avec la Cie L’Instant d’un Espace avec qui elle monte Couple ouvert à deux battants de Dario Fo et Franca Rame, Le rêve d’un homme ridicule de Dostoïevski, De si tendres liens de Loleh Bellon et L’enfant froid de Marius Von Mayenburg à la Maison de Quartier de la Jonction à Genève et au Théâtre des Trois P’tits Tours à Morges. Avec la Cie d’un instant elle met en scène 4.48 Psychose de Sarah Kane.

 

Elle est ensuite engagée à la Comédie de Genève pour une résidence qui va durer trois saisons. Elle y met en scène L’Image/D’un ouvrage abandonné de Samuel Beckett, Olga-un regard qu’elle coécrit avec Katia Schwerzmann, 1913 de Mathieu Bertholet, spectacle anniversaire du centenaire de la Comédie, Amphitryon de Molière et le cabaret Que d’espoir! de Hanokh Levin. En 2018, elle est lauréate de la bourse d’écriture de Textes-en-Scène.

TÊTE À TÊTES

Rencontre avec Philippe Saire

Vendredi 3 avril 2020 à 19h,

avant la représentation de Angels in America

Foyer | Entrée libre

Né en 1957 en Algérie, Philippe Saire y passe les cinq premières années de sa vie. Établi à Lausanne, il y crée sa propre compagnie de danse en 1986. En 1995, la Compagnie Philippe Saire inaugure son lieu de travail et de création, le Théâtre Sévelin 36 à Lausanne. Ce lieu – lauréat 2013 du Prix spécial de danse de l’Office fédéral de la culture – est entièrement consacré à la danse contemporaine, et contribue à la circulation d’œuvres à dimension internationale, tout en programmant des compagnies locales dont il favorise l’émergence.

 

Figure majeure de la danse contemporaine en Suisse, récompensé par plusieurs prix en Suisse et à l’étranger, Philippe Saire a créé une trentaine de spectacles à ce jour, sans compter les performances, court-métrages et ateliers. Depuis 2003, il enseigne le mouvement à la Manufacture – Haute école des Arts de la Scène à Lausanne. Ses intérêts, hormis le mouvement, portent vers les arts visuels, le théâtre, le cinéma. Ces disciplines parsèment ses pièces chorégraphiques, des travaux souvent intenses et à la réalisation ciselée.

TÊTE À TÊTES